PARTICIPATION


Inscriptions


Règlement


Jury

Hébergement

Repas

Plan d'accès



Les membres du Jury
2019

 

Maguy Tarit

 

 

Je fais partie du club photo de Villeneuve Tolosane depuis 4 ans, je suis donc une « jeune » réalisatrice de montage audiovisuel. J'ai réalisé plusieurs montages, souvent en duo avec Willy François. Je participe à tous les ateliers audiovisuel du club . Ils m'ont permis d'analyser et de proposer des opportunités d'amélioration sur les diaporamas présentés au sein du club

Dans un montage audiovisuel j'aime être captivée par un scénario qui tient en haleine tout le long de la projection avec de belles images et une bonne bande son.

J'espère retrouver dans ce 4ème festival des montages originaux remplis d'émotion et de créativité.


Robert Borras

 

Premier appareil à 13 ans , un Ultra flex 6x9 , j’ai depuis lors toujours tripatouillé dans la photo.
J’ai réalisé mon premier diaporama en 1977 , je peux donc témoigner des changements apportés par le numérique dans tous les domaines et surtout dans le diaporama .
Membre du Ciné Photo Club de Luchon et co-organisateur du festival qui se déroule en mai, la retraite me permet de consacrer encore plus de temps à ma passion pour l’image et le montage audiovisuel.
Participer à un jury est une aventure dont on ne revient pas indemne. Je mesure la difficulté de la tâche, d’autant que le palmarès proclamé est rarement unaniment partagé. Cependant que les réalisateurs nous fassent rêver, nous émeuvent c’est le sens premier de ce festival, avant toute chose.

 

Jean-Pierre Coubret

 

Je suis toulousain d'adoption depuis près de 25 ans et c'est grâce à un club local que j'ai véritablement pris conscience de ma passion pour la photographie. De petits défis en plus grands, j'ai fait évoluer ma pratique et vaincu quelques hésitations. Aujourd'hui, j'apprécie particulièrement de capter des images de mes contemporains, sur le vif dans la rue ou d'autres espaces publics.

Présenter son travail oblige à se dévoiler un peu soi-même. Le diaporama est sans doute la discipline la plus exigeante. J'admire les nombreux auteurs dont j'ai pu voir les montages en spectateur assidu des différents festivals régionaux depuis des années. La technique photographique compte autant pour moi que l'histoire et la mise en scène. Il faut une savante combinaison de tous ces critères pour prétendre atteindre l'alchimie idéale, celle qui capte et retient l'attention du spectateur et accessoirement celle du jury.